Plus jeune, je prenais l’appareil photo de mon père ; c’était la belle époque des « argentiques ». Je m’essayais déjà à cet art sans trop savoir, et pourtant….

Plus tard, réussir de belles photos dans le cadre de mon activité professionnelle m’est apparu comme une évidence.

Depuis peu, me voici dans le club-photo de Wasselonne à discuter prise de vue, diaphragme, autofocus, choix de vitesse, choix d’ouverture, image nette, perspectives, lignes de fuite, photos de rue, etc…. avec des photographes femmes et hommes amateurs, confirmés.es ou non, amoureux.ses de l’art photographique.

J’entame ce nouveau parcours en espérant qu’il m’amènera loin et m’apportera pleins de petits bonheurs photographiques qu’il me tarde de montrer.

Agnès O – déc. 2019.